L’immigration et les réfugiés en Europe

immigrationimmigration

L’immigration et les réfugiés en Europe

Et voila la nouvelle thématique de la rentrée 2015 !!

Yolo, grâce à l’immigration et l’hypocrisie générale, tous les sujets concernant directement les français sont oubliés : chômage, licenciement, fermeture et difficulté des TPE, PME, PMI, développer le local, l’alimentation, sa famille, ses voisins, etc…

La question serait : D’où viennent ces migrants ? Qu’est-ce qui se passe chez eux ? Pourquoi leur pays est-il dans une situation critique les faisant fuir ?

Qu’on soit, pays occidentaux, un peu fautif dans leur situation avec notre participation dans les guerres au moyen-orient que ça ne m’étonnerait pas, hein…

Au 10-09-2015 : Avant de sauver le monde entier, sauvons déjà ceux que l’on croise tous les jours… effectivement…

Au 10-09-2015 : Avant de polémiquer, rappelons nous que nos ancètres aussi ont eux leur exode et que cela peut se reproduire.

Nota : J’ai dit une connerie même si une situation identique inversée aurait justifié une entraide.

Voila ce que décrit la vidéo :

« Si on traduit le commentaire et que l’on regarde ces images, il s’agit essentiellement d’homme jeunes qui ont tenté de rejoindre l’armée d’Afrique pour se battre contre les allemands et qui, arrêtées en chemin par les autorités espagnoles se sont vus libérés après un accord pour rejoindre le Maroc et pouvoir enfin intégrer l’armée de libération. »

Si leur pays n’était pas dévasté, très certainement qu’ils préfèreraient rester chez eux, où ils ont grandis et où ils ont famille et amis.

Je pense aussi la même chose pour l’Afrique et la situation de pauvreté extrème que vivent ces gens alors que les richesses de leur sol et sous-sol sont exploitées par les multinationales occidentales (voir certains articles sur le comportement du FMI en Afrique).

Ensuite, en même temps qu’on s’intéresse à eux, un affut totalement hallucinant de personnes en situation précaire se pointe aux frontières de l’Europe… parce qu’avant ils n’avaient pas le besoin de migrer ? Que s’est-il passé cet été pour qu’on en arrive là ?

Ajout du 16-09-2015

Ajout du 25-09-2015

Ajout du 29-09-2015

Ajout du 29-09-2015

Ajout du 30-09-2015

Ajout du 05-10-2015 : Situation exeptionnelle depuis début 2014

Ajout du 06-10-2015

Ajout du 15-10-2015

Ajout du 09-02-2016 :

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/migrants-l-autriche-reclame-600-millions-d-euros-a-l-union-europeenne_1761137.html


Ajout du 28-02-2016 :

On ne sait plus quelle expression utiliser. Sous le choc de la vague migratoire, l’Europe se disloque, se désintègre, se déconstruit. Sauf sursaut d’ici à un prochain « sommet » européen en avril, les historiens dateront certainement de cette affaire, de ces années 2015-2016, le début de la décomposition de l’Europe. Ils diront que ce fut un beau projet commencé au milieu des années 1950 et qui s’achève avant le premier quart du XXIe siècle.

Ni la Grèce ni la Commission européenne, pas plus que l’Allemagne, voisine de l’Autriche, n’ont été prévenues. Tout s’est passé en dehors du cadre de l’UE, comme si elle n’existait pas. Colère de la Grèce, qui a rappelé son ambassadeur en Autriche. A Budapest, le premier ministre, Viktor Orban, veut organiser un référendum pour approuver ou non l’accueil des quelques centaines de réfugiés attribués à la Hongrie. Il en va, a-t-il dit, de la préservation du « profil culturel, religieux et ethnique » de son pays. Cependant que la Belgique, amie de la France, rétablissait des contrôles aux frontières de crainte d’un afflux de migrants provoqué par le démantèlement partiel de la « jungle » de Calais

Bref, une addition de réflexes nationaux, conflictuels et querelleurs. Comme avant « l’Europe »…

http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/02/26/crise-des-refugies-l-europe-vit-un-moment-historique_4872353_3232.html


Ajout du 01-03-2016 :

L’espace Schengen de libre-circulation a du plomb dans l’aile dans le pays où siège l’Union européenne. La Belgique a refoulé vers la France 619 personnes depuis le rétablissement des contrôles à la frontière franco-belge il y a une semaine.

Jan Jambon avait expliqué qu’il voulait éviter que des centaines de migrants, dont l’évacuation du camp de Calais (nord de la France) était alors imminente, ne passent en Belgique pour tenter une traversée vers la Grande-Bretagne depuis les côtes belges, au risque de voir apparaître des camps de fortune similaires aux abords du port de Zeebruges.

http://www.leparisien.fr/international/la-belgique-a-expulse-619-migrants-pour-s-eviter-une-jungle-comme-a-calais-29-02-2016-5587013.php


 Ajout du 04-03-2016 :

Macron prévient les Anglais qu’en cas de « Brexit » la France ne retiendrait plus les migrants à Calais

Emmanuel Macron a ajouté qu’en cas de Brexit, le Royaume-Uni n’aurait plus un accès complet au marché unique et que Paris pourrait chercher à attirer les services financiers et les inciter à quitter Londres.

Depuis le début de la semaine, les autorités françaises ont entrepris de détruire les cabanes de fortune des migrants installés dans la partie sud de la « jungle » de Calais, le plus grand bidonville de France qui abrite des milliers de personnes cherchant à rejoindre l’Angleterre. La France cherche à les reloger dans des centres d’accueil à Calais ou ailleurs sur le territoire français.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/03/03/macron-previent-les-anglais-qu-en-cas-de-brexit-la-france-ne-retiendrait-plus-les-migrants-a-calais_4875561_3214.html


 Ajout du 07-03-2016 :

 

Entre la Turquie et l’UE, les relations n’ont probablement jamais été aussi mauvaises. Alors que le gouvernement Erdogan a mis sous tutelle un des principaux journaux d’opposition en début de week-end, « Zaman », Bruxelles a élevé la voix pour dénoncer par communiqué le mépris grandissant de la liberté de la presse dans le pays, rappelant que la Turquie était candidate à l’adhésion… on l’aurait en effet presque oublié. Mais gageons que ce lundi, le sujet ne devrait pas accaparer le déjeuner.

Et en échange de sa coopération présente et future, Ankara a obtenu des contreparties déjà substantielles : la suppression, peut-être dès l’automne, des visas imposés aux ressortissants turcs, une relance de son processus d’adhésion à l’UE, sans oublier 3 milliards d’euros d’aide pour les 2,7 millions de Syriens réfugiés dans le pays… « De l’argent gaspillé », a d’ores et déjà commenté le président tchèque Milos Zeman ce dimanche.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20160306.OBS5897/migrants-pourquoi-l-ue-va-devoir-faire-les-yeux-doux-a-la-turquie.html

 

Comment ça se passe pour les bénévoles des camps de migrants en France :


Ajout du 24-08-2016 :

L’Allemagne veut créer 100 000 emplois pour les migrants sur son sol d’ici trois ans, payés 80 centimes d’euro l’heure. L’objectif est de faciliter leur intégration et leur permettre d’apprendre l’allemand à travers le monde de l’entreprise, relate France Bleu ce mardi. De tels mini-emplois existent déjà pour les chômeurs longue durée dans le pays, mais ils sont rémunérés 1,05 euro de l’heure, ce qui est déjà minime. Les recrutements ont déjà débuté.

Les réfugiés qui n’ont pas de permis de séjour définitif ne peuvent pas trouver de véritable emploi. Mais ils perçoivent une aide financière, comme en France.

 En 2011, 20% des salariés allemands étaient payés à un niveau inférieur au Smic horaire français et 40% avaient un salaire mensuel net inférieur à 1000 euros. En 2012, l’Agence allemande pour l’emploi (BA) a chiffré à 7,4 millions le nombre de « mini-jobs », des contrats à temps partiel rémunérés 450 euros par mois maximum, dont plus d’un tiers concernaient des salariés ayant plusieurs emplois. Selon le BA, ils pénaliseraient parfois la création de vrais emplois.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/l-allemagne-cree-des-minijobs-a-80-centimes-de-l-heure-pour-les-refugies_1823663.html


 

 

Tu peux partager l'article ici ! 🙂

Be the first to comment on "L’immigration et les réfugiés en Europe"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*