Les banques et la fraude fiscale

banquesbanques

Les banques et la fraude fiscale

Aller soyons fous !

J’ouvre un billet concernant le trafic des banques concernant l’évasion fiscale.

Au 20-02-2015 : Petit rappel que UBS a aussi mouillé dans l’évasion et la fraude fiscale il y a quelques temps.

La branche suisse d’Edmond de Rothschild a déclaré être sujette à une enquête française à propos d’anciennes relations d’affaires conduites par un ancien employé.

« Edmond de Rothschild (Suisse) SA collabore activement à cette enquête criminelle en cours », selon un communiqué de la banque de Genève. « La banque rejette toutes les allégations qui ont été faites contre elle ».

Edmond de Rothschild, entreprise privée de services bancaires et de gestion de fortune, établie à Paris en 1953, gère environ 150 milliards d’euros (164 milliards $) et est dirigée aujourd’hui par le Baron Benjamin de Rothschild et son épouse Ariane. L’unité suisse trouve ses racines dans l’acquisition de Banque Privée à Genève en 1965.

La société n’a pas d’autres commentaires pour le moment, selon le communiqué. Les responsables de la banque à Genève, joint au téléphone vendredi, n’étaient pas disponibles pour répondre aux questions de Bloomberg.

http://www.agenceinfolibre.fr/info/la-branche-suisse-dedmond-de-rothschild-visee-par-une-enquete-criminelle-en-france/

http://www.bloomberg.com/news/articles/2016-03-04/edmond-de-rothschild-in-geneva-targeted-by-french-criminal-probe


 Ajout du 12-04-2016 :

Les banques ne font pas que de l’évasion fiscale mais escroquent aussi bien leurs clients en vendant des produits d’épargne malhonnètes.

Avec son produit d’épargne «Jet 3», BNP Paribas proposait monts et merveilles aux épargnants.

Une offre trop belle pour être honnête selon le tribunal correctionnel de Paris. Ce lundi, il a condamné la banque à une amende d’un montant de 187 500 euros pour pratique commerciale trompeuse.

La banque écope du montant maximal pour cette infraction. BNP Paribas devra également «publier le jugement de condamnation dans les journaux Le Parisien et Les Échos», «indemniser les consommateurs trompés au titre de leur préjudice moral» et leur rembourser les «frais de gestion», a indiqué dans un communiqué le cabinet d’avocats Constantin-Vallet défendant plusieurs parties civiles dans ce procès.

Plusieurs épargnants avaient porté plainte à partir de 2012 contre l’établissement. BNP Paribas leur avait vendu à l’été 2001 un produit baptisé «BNP Garantie Jet 3», qui promettait de faire «décoller» leur épargne. Sur les brochures publicitaires, des avions Jet de la Patrouille de France étiane même placés en évidence !

Les souscripteurs pouvaient espérer un triplement en dix ans. A minima, ils étaient censés récupérer leur mise quelle que soit le niveau de la Bourse. Mais en 2011, les épargnants ont découvert que leur capital n’avait pas tenu ses promesses. Il avait même été amputé de divers frais à hauteur de 10% environ.

http://www.leparisien.fr/economie/bnp-paribas-condamne-a-187-500-euros-d-amende-pour-tromperie-commerciale-11-04-2016-5705729.php


Ajout du 13-04-2016 :

Alors là c’est le pompom !

La banque française vient d’annoncer que la Commission européenne avait décidé de réduire l’amende qu’elle lui avait infligée en décembre 2013, pour manipulation du taux interbancaire Euribor.

L’amende passant de 445,88 millions d’euros à environ 228 millions, la Commission européenne va donc rembourser plus de 218,17 millions d’euros à la banque.

« La Commission européenne remboursera 218,166 millions d’euros à Société Générale, majorés des intérêts courus. Cette décision sera imputée dans les résultats du premier trimestre 2016 », a indiqué dans un communiqué la banque, précisant que cette décision de la Commission était intervenue mercredi.

http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/21193-societegenerale-commission-europeenne-rembourser-millions.html


Ajout du 13-07-2016 :

TBTF, too big to fail, « trop gros pour pouvoir faire faillite » : ces termes sont désormais bien connus. Ils viennent de prendre une nouvelle dimension alors qu’on découvre que le régulateur américain a préféré ne pas poursuivre  HSBC pour blanchiment d’argent en 2012 « de peur d’engendrer un désastre financier mondial ».

« Les officiels américains ont refusé de poursuivre HSBC en 2012, le Département américain de la Justice craignant de provoquer un « désastre financier mondial ».

Un rapport du Congrès américain révèle également que des officiels britanniques, dont le chancelier de l’échiquier Georges Osborne, ont également fait pression en affirmant aux États-Unis que cela pourrait engendrer des remous sur les marchés. (…) HSBC était accusé de blanchiment d’argent pour des cartels de la drogue.

La banque, dont le siège se trouve à Londres, a payé une amende de 1,92 milliard de dollars pour ne pas être poursuivie. Aucun responsable de la banque n’a été inquiété.

http://or-argent.eu/pas-de-poursuites-contre-hsbc-de-crainte-dun-desastre-financier/


Tu peux partager l'article ici ! 🙂

Leave a comment

Your email address will not be published.


*